Enfin, le peuple français se sent représenté. Avec Darmanin à l’intérieur, Castex fait preuve d’un sens de l’humour peu commun et peu correct puisqu’il choisit de suivre les conseils de Marlène Schiappa : dénoncer et condamner le viol sauf si l’accusé est ministre.

Ceci étant, un ministre violeur sur 32, ce n’est pas une majorité, et le nouveau premier ministre se félicite d’avoir 97% de ministres qui n’ont violé, a priori, personne. Même si l’absence de représentation proportionnelle laisse la catégorie représentée à hauteur de moins d’un cinquième de son importance dans la société, c’est un début.

Une note plus positive, les classes moyennes et inférieures sont enfin représentées dans ce nouveau gouvernement puisqu’on trouve quelques ministres qui n’ont pas été patrons de Lenovo, tels que Sébastien Lecornu qui devient le premier ministre de l’Outre-Mer à ne pas être ultramarin MAIS à avoir été chef de peloton d’Alexandre Benalla avant d’entamer une carrière de Républicain obsédé par la fraude chez les plus pauvres.

A l’égalité entre les femmes et les hommes et l’égalité des chances, une millionnaire et ancienne patronne de Lenovo et HP : Elisabeth Moreno. La gauche libérale salue le geste et l’intégration d’une millionnaire racisée au sein d’un club de millionnaires tandis que la droite pleure la fin d’une époque où tout était plus simple et monochrome. On lui souhaite bonne chance.

Commentaires facebook