Surprise, les français sont toujours aussi nuls en langues étrangères. Près de 75% des collégiens sont incapables de s’exprimer en anglais à la fin de la 3ème, et la situation est encore pire en espagnol et en allemand. Si dans d’autres pays, se cultiver et communiquer semble fondamental, les français n’ont que peu d’intérêt pour les langues étrangères et la France est dans le top 5 des pires pays d’Europe en la matière-tandis que la Suède, la Finlande et les Pays-Bas s’en sortent très bien. Nous avons demandé à des françaises et français de nous expliquer, en anglais pour nos voisins insulaires, pourquoi la situation est aussi catastrophique.

Solène, 23 ans, étudiante en LLCE anglais :

« Ben euh onestly I don’t know, ay fink ze situéycheun iz not zat bad ay mean wi can study, it’s djeust zat ze french zey are more intéressé by ozer fings. »

Jérôme, 31 ans, responsable de comm’ et ingénieur en robotique :

« Ay don’t si ouat you are tokingue about. Franchement it’s pas si bad hein oké wi ave eun accent beute euh it’s parte of aour culture, djeust like ze English avec eun accent.« 

Mélanie, 33 ans, professeur d’anglais :

« I fink it’s a problème of education, ze system doez not Help zem leurn ze language. It doezn’t make it interestingue and unlayke mi, most titcheurs aren’t bilinguieul.« 

Tout n’est pas perdu cependant : il y a quelques années, les français étaient les pires d’Europe en langues étrangères, et certains voient le début d’un changement dans cette timide remontée dans le classement. Nathalie Mons, présidente du CNESCO, estime que « d’ici dix ans, les français seront probablement bien meilleurs qu’ils ne le sont en langues étrangères à l’heure actuelle. On envisage même que quelques élèves puissent prononcer un H avant la fin du siècle.« 

Commentaires facebook