Il est plutôt connu pour ses positionnements complotistes et extrémistes que pour sa compassion, mais Jair Bolsonaro a décider d’afficher son soutien à l’Australie, toujours en proie aux flammes.

Le président brésilien à appelé « chaque citoyen, chaque citoyenne à afficher son soutien à l’Australie en faisant brûler une petite forêt sous sa fenêtre. Nous n’interviendront pas sur place parce que nous refusons de travailler avec des sales gauchistes qui croient au changement climatique mais notre coeur vous accompagne dans votre combat contre les flammes.« 

Lee message n’a pas été bien accueilli puisqu’en Australie, Rebecca White, du Labor Party, a critiqué « un fou inutile qui s’amuse d’un malheur dont les gens comme lui sont la cause. » et a appelé le peuple brésilien à ne pas le prendre au sérieux.

Au Brésil, la blague ne prend pas non plus. Paolo, qui habite en bordure de forêt, raconte que son « voisin a pris l’autre cinglé au mot et a foutu le feu à 5 hectares, il est mort dans l’incendie et sa famille n’a plus de maison. Moins d’une heure après, les multinationales venaient déjà inspecter le terrain.« 

En espérant que la prochaine fois, Bolsonaro s’abstiendra de tout commentaire.

Commentaires facebook