La douceur, la compassion et la générosité, voilà ce que COVID-19 pourrait nous réapprendre. Même aux pires criminels, puisqu’aujourd’hui c’est Michel, 43 ans, CRS depuis dix ans, qui force le respect :

« Bah moi je suis devenu CRS y a dix ans quand j’ai pigé que ma Luce elle pouvait plus trop cacher les bleus et que ça faisait quand même pas mal de chiens que j’avais butés. J’ai mis mes forces au service de la communauté et depuis, je tabasse du pauvre pour la République.« 

Jusque là rien d’anormal, mais Michel a un grand coeur :

« Me suis dit qu’on allait être confiné mais y a des SDF et des gilets jaunes qu’ont pas de maison donc y peuvent pas rester chez eux. Alors j’en ai arrêté un et je l’héberge, je le nourris, et en échange il me laisse lui exploser la gueule pour que je garde la main.« 

L’heureux élu, c’est Thierry, qui est SDF depuis un an et demi. « J’ai perdu mon travail à cause de certaines réformes pis ben ma boîte a délocalisée. Cette année j’ai eu du bol l’hiver a pas été rude, et là je dors chez Michel mais je sais pas si je vais passer le printemps. J’ai facile sept côtes pétées et j’ai jamais voulu être là. M’enfin j’ai un matelas. Ça pourrait être pire, il aurait pu arrêter une jeune SDF.« 

Le début d’une belle histoire.

Commentaires facebook