C’est une grosse leçon de savoir-vivre que le FLNC, Front de Libération National Corse (Fronte di liberazione naziunale corsu en langue corse) vient d’infliger à l’Assemblée Nationale.

Suite au passage d’un texte de loi inutile qui prévoit l’interdiction des plastiques à usage unique dans 20 ans, le FNLC a décidé de montrer l’exemple. Ce soir à 18 heures, le mouvement, qui renait de ses cendres, a annoncé sur les réseaux sociaux que « dorénavant, le FNLC serait un pionnier de l’écologie.« 

Les prochains attentats ne seront donc pas du plastiquage; en effet un changement de vocabulaire remplace le mot « plastiquer » par « recycler. » Pour certains, ça ressemble à une blague, mais au FNLC, on prend ça très au sérieux : « je ne vois pas où est le problème, » déclare Mario T., actif depuis 6 ans. « On veut changer le pays en pays libre, les sociétés parisiennes en emplois corses, les hôtels pour gros riches en commerces pour les villages. On recycle, on ne plastique pas.« 

Une initiative qui sera sans doute reprise par tous les mouvements souverainistes écologistes.

Commentaires facebook