Alors que Patrick serait déjà en train de détourner les paquets de cigarettes en prison, Isabelle Balkany fait encore parler d’elle après un long monologue devant les caméras. Pendant plus de 6 minutes ininterrompues, la star de la fraude se l’est jouée pensive voire pieuse :

« …j’ai faudé, j’ai volé, j’ai péché, mais j’ai toujours la foi. Je me suis confessée, et je souhaite à présent faire le bien. Je veux profiter du reste de ma vie pour aider les honnêtes gens à frauder à petite échelle pour que, après ma mort, je monte au Paradis fiscal. C’est bien là qu’on va non ?« 

Les réactions sont mitigées, si certains voient un énième appel à l’aide de la part de celle qui avait avoué avoir voulu se suicider sans succès après avoir volé 13 millions d’euros sans scrupules, d’autres estiment qu’Isabelle n’a pas changé et reste juste une énième tentative de reconquérir un public dégoûté de la part de celle qui avait avoué avoir volé 13 millions avec succès avant de ne pas se suicider.

Qu’en dit l’Eglise ?

Rien de bien concret. Certes, il serait plus difficile pour un riche d’entrer au Paradis que pour un chameau de passer dans chas d’une aiguille, mais un prêtre de Levallois a rappelé qu’il y avait de l’espoir pour tous puisque même au Vatican, on pouvait « aller au Paradis en accumulant l’argent des fidèles sans aucune raison.« 

Commentaires facebook