La Corée du Nord a démenti les rumeurs selon lesquelles Kim Jong-un serait mort des suites d’une opération du coeur et a annoncé que « ce n’est pas le chef suprême qui est mort, c’est tout le monde sauf lui. » Le messager du gouvernement s’est ensuite tiré une balle dans la tête tandis que l’armée ouvrait le feu sur l’équipe de journalistes.

Qui est mort alors ?

D’après le charmant jeune homme qui nous tient en joue, Kim Jong-un serait en vie mais d’autres sources nous indiquent que chaque personne vivant en Corée du Nord serait décédée, sauf le leader suprême qui est « euh quelque part euh vers chez lui », le messager qui nous a permis d’avoir ces informations s’est ensuite donné la mort en s’aspergeant de plutonium en fusion qui a été dispersé sur lui par hélicoptère.

Il semblerait, d’après l’ONU et des observateurs présents sur place que l’armée aurait tué l’intégralité des habitants du pays, et qu’ensuite l’intégralité de l’armée se serait donnée la mort à 11h11, en criant tous ensemble que « Non le leader suprême n’est pas mort, cependant nous le sommes ! « 

J’ai pas été informé de l’opération de suicide collectif étant donné qu’on a pas internet.

Kimmi le Hun

Cependant, dans les campagnes, nos observateurs ont constaté un large non-respect des mesures de suicide collectif, étant donné que les personnes n’ont largement pas été informées de l’opération et du non décès du leader suprême.

« Si on m’avait dit que notre leader n’était pas mort j’aurai pu suivre le protocole. » a expliqué un paysan , informé en retard.

Commentaires facebook