Le gouvernement hongrois d’extrême-droite a décidé de retirer la candidature de la Hongrie après avoir déclaré le concours « trop gay. »

Bien qu’aucune raison officielle n’ait été avancée, des sources au sein des chaines de TV nationales ont confirmé que l’hostilité du gouvernement envers la LGBTQ+ était la cause de la décision.

Un commentateur pro-Orban a décrit l’Eurovision comme une « flottille d’homos » et a soutenu que la santé mentale du pays se porterait mieux si le pays ne participait pas.

Chez MVTA, la chaine publique nationale qui organisait le concours visant à trouver la personne qui serait envoyée à l’Eurovision, on n’est pas surpris. Une source qui a tenu à rester anonyme mais travaille chez MVTA, explique que « c’était à prévoir, c’est presque intégré à l’organisation et la gestion de la culture. » avant d’expliquer que toute diffusion de propos pro-LGBTQ+ était fortement découragée.

Le retrait a été confirmé lors de la publication de la liste des pays participants.

Andras Bencsik, qui travaille pour un magazine pro-gouvernement, est ravi de cette décision : « C’est une excellente nouvelle, en particulier pour la santé mentale du pays. La Hongrie ne se mèlera pas à cette flottille d’homosexuels qu’est devenue la compétition internationale. Beaucoup de gens pensent que c’est un truc normal pour les jeunes, mais cet évènnement symbolise la destruction du bon goût par des travestis et des femmes à barbes.« 

Le gouvernement d’Orban est ses associés ont la mainmise sur les médias nationaux depuis le lancement de sa campagne visant à promouvoir les « valeurs familiales traditionnelles » qui n’a fait qu’empirer l’animosité envers la LGBTQ+.

(Source : The Independent parce qu’on n’a plus besoin d’inventer quoi que ce soit)

Commentaires facebook