Nouveau scandale dans le monde du fast food puisque la célèbre chaine McDonald’s a avoué mettre des antivomitifs dans ses employés.

C’est Catherine L., qui travaille à Alès, qui a craché le morceau :

« On nous file des antivomitifs le matin, ça nous évite d’avoir des renvois face à certains clients ignobles. Ca nous empêche aussi de chier facilement dans nos mains pour lancer ce qu’on pense au visage du mec qui parle de nos fesses tout en nous traitant d’attardés.« 

La direction a nié en bloc mais des analyses sanguines effectuées sur une centaines d’employés indique qu’ils prennent régulièrement du Nausicalm et du Primpéran, deux antivomitifs habituellement utilisés pour soulager la gastro-entérite.

De nombreux syndicats critiquent une forme de maltraitance des employés par McDonald’s, mais l’entreprise a décidé de rejeter la faute sur les membres du staff :

« si nos employés prennent des médicaments, ce n’est ni notre faute ni notre volonté. »

Commentaires facebook