La rédaction de Francheinfo s’associe au deuil de la famille de Zineb Rédouane, mais aussi de Rémi Fraisse, Steve Maia Caniço, Adama Traoré et les autres victimes des violences policières. Soutien à Jérôme Rodrigues, cible préférée des CRS sans RIO, double mutilé aujourd’hui et concourant hors-catégorie.

2020 arrive, et avec la nouvelle année c’est une remise à zéro des compteurs qui s’opère. Doit-on pour autant oublier les performances de l’institution policière qui a travaillé d’arrache-pied, d’arrache-bras et d’arrache-oeil pour garder son monopole de la violence.

Voici pour vous le top 40 des mutilations de manifestants et autres violences policières de la décennie.

40 – HANNIBAL V. a été blessé à l’œil par un tir de LBD 40 le 8 décembre 2018 à Paris. Un classique répété quelques dizaines de fois rien que cette année !

39- MELISANDE, 31 ans, a été blessée à la main (fracture du 2eme métacarpien + plaie articulaire = 2 broches) à Quimper le 9 mars 2019. Une blessure originale qui lui vaut une place dans ce top visiblement pas très pro-indépendance.

38- JEAN CLAUDE M, a été gravement blessé à l’œil (perte temporaire de la vue) par un tir de LBD 40 le 19 janvier 2019 à Rennes, avant d’aller manifester.

37- ANONYME, 14 ans, a perdu son œil droit à cause d’un tir de LBD 40 et son prénom à Saint Etienne le 12 janvier 2019.

36- Jeanne H, 43 ans, n’a pas manifesté mais a perdu l’usage de ses mains suite à un accès de colère de son mari CRS

35- Maurine V, 32 ans, a perdu sept dents sous les coups de son mari lui aussi CRS pour avoir voulu soutenir Jeanne.

34- Angèle, 33 ans, a été torturée six heures pour avoir tenté de signaler les violences perpétrées sur Maurine à la police.

33- MARIE-PIERRE L., 47 ans, a été blessée à la cuisse par une grenade de dés-encerclement le 12 janvier 2019 à Nantes. Pierre, qui a lancé la grenade, gagne 10 points pour avoir su compter jusqu’à cinq avant de la lancer.

32- BENJAMIN V., 23 ans, ouvrier, a perdu un œil et 6 fractures des os de la face et du nez après s’être jeté sur une balle de LBD 40 le 12 janvier 2019 à Bordeaux.

31- Hervé O, 52 ans, CRS, n’a pas su compter jusqu’à cinq avant de lancer sa grenade et a perdu un bras.

30- VITALIA, photographe, a eu le sinus maxillaire droit, le zygomatique droit et le plancher orbitaire détruits à cause d’un tir de LBD 40 à Paris le 5 janvier 2019 mais a tout de même réussi à photographier le projectile.

29- GEOFFREY a eu le nez fracturé (29 points de suture, 0 selon la police) par un tir de LBD 40 à Montpellier le 29 décembre 2018.

28- Emmanuel Macron a été émotionnellement blessé par ceux et celles qui critiquent ce ramassis de violeurs et de racistes violents qui croient pouvoir en faire un métier et jouer les forces de l’ordre.

27- Nicolas S, stagiaire du Figaro, accidentellement frappé au visage alors qu’il tentait d’aider un CRS à frapper une jeune musulmane. (octobre 2019)

26- Amina, 17 ans, a eu les deux jambes brisées par les coups de matraque d’un CRS et d’un stagiaire du Figaro. (octobre 2019)

25- Alexandre Benalla, blessé aux mains à force de frapper des manifestants. (2017)

24- Antoine, 14 ans, mort pour avoir avoué à son père CRS qu’il était homosexuel et contre les violences policières en 2016.

23- Anne, 29 ans, fracture de la colonne vertébrale pendant une garde à vue après avoir voulu dénoncer son violeur présent lors de sa précédente garde à vue pour flagrant délit de feminisme. (mars-juin 2014)

22- CEDRIC a eu une fracture ouverte du premier métacarpe et un tendon sectionné à cause d’un tir de LBD 40 le 12 janvier 2019 à Bourg en Bresse. Le CRS impliqué maintient qu’il est pêcheur et pensait que le metacarpe est un poisson.

21- Archibald, 75 ans, pas tué par un flic mais son petit fils est toujours policier à Versailles et est très très triste que le cancer existe, en conséquence la rédaction tient à lui manifester sa profonde antipathie parce que deuil ou pas deuil, ce petit montpellierain est un déchet.

20- OLIVIER H. a été blessé à la tête (traumatisme crânien avec perte de connaissance) par un tir de LBD40 le 05 janvier 2019 à Paris. Le CRS impliqué nie toute relation entre le tir et la blessure et préfère parler de « coincidence. »

19- Alexandre J. & Marie K, 32 et 34 ans, battus à mort par Phil, 53 ans, CRS jaloux de voir qu’Alexandre avait une copine sans jamais avoir affirmé sa dominance en battant un mendiant. (septembre 2013)

17- José, 38 ans, CRS, étouffé par son propre racisme avant hier.

16- La nuit du 12 au 13 décembre, frappée par 4 CRS à Besançon parce qu’elle était noire.

15- VICTORIA F a été blessée à l’arrière de la tête (18 agrafes) par un tir de LBD 40 à Paris le 22 décembre 2018. Jean Marc, auteur du tir, gagne une promotion pour avoir tiré dans le dos d’une de ses victimes sans être filmé.

14- Aimée, 41 ans, multiples fractures du crâne pour avoir voulu divorcer de Jean, CRS et monstre violent.

13- Aimée, 41 ans, fracture de la hanche pour avoir servi de la dinde trop salée à son mari en 2016.

12- Aimée, 41 ans, huit côtes fêlées pour avoir appelé le médecin après avoir eu la hanche fracturée par son mari CRS.

11- Geraldine, 34 ans, médecin, est venue chez Aimée suite à son appel mais est tombée sur Jean.

10- JEAN-MARC M. (JIM), 41 ans, horticulteur vivant à Saint-Georges d’Oléron, a perdu son œil droit à cause d’un tir de LBD 40 à Bordeaux le 8 décembre 2018 parce que le monsieur du commissariat ne comprenait pas le mot « horticulteur. »

9- MAXIME W., a été brûlé à la main et a perdu définitivement l’audition à cause d’une grenade GLI F4 à Paris le 24 novembre 2018. La police avoue ne pas comprendre le lien entre perte d’une main et audition.

8- PHILIPPE S., a été gravement blessé aux côtes, avec hémorragie interne et fracture de la rate par un tir de LBD à Nantes le 8 décembre 2018 tandis qu’il fumait « du marie juanga » sur son balcon.

7- Louis, 7 ans, nombreux hématomes, a vu son papa taper sur sa maman à Noël.

6- Nathalie, 42 ans, a tenté de protéger Louis.

5- Léonie, 14 ans, a tenté de protéger Louis et Nathalie.

4- R. a été blessé à l’arrière de la tête (décollement de la membrane cérébrale, hématome extradural, scrabble pour l’agresseur, fracture non-déplacée du crâne = 1 mois d’ITT) par un tir de LBD 40 le 08 décembre 2018 à Paris

3- AGNES LACAM, a été blessée au dos et à la main (arrachement osseux et des ligaments, 4 jours d’ITT) par 2 tirs de LBD 40 à Toulouse le 22 décembre 2018, le 1er tir n’aurait pas causé assez de dégâts selon la police.

2- Max, 28 ans, SDF, accusé de dormir. Triple fracture du bras, 14 février 2019.

1- ZINEB REDOUANE, 80 ans, a été tuée par une grenade lacrymogène reçue en plein visage à Marseille le 1er décembre 2018.

Commentaires facebook