2,5 milliards d’euros pour les énergies renouvelables, c’est le nouveau pari de Fukushima. Financé par des banques privées, le projet consisterait à construire une vingtaine de centrales propres produisant de l’énergie solaire et éolienne sur un terrain toujours hautement radioactif. Bien sûr, les inquiétudes sont…